A l'écoute des sculptures urbaines

Capsules sonores

Un projet porté par Mediarts

Vincent Gontier
artiste plasticien

Manuel Laversanne
journaliste

Résidence à Grenoble
octobre > novembre 2017
Ancienne bibliothèque Prémol

2017 marque le cinquantième anniversaire du premier symposium français de sculptures organisé à Grenoble en 1967, un an avant les jeux Olympique de 1968. Pour fêter cet évènement, #Médiarts a proposé une double résidence « artiste- journaliste ».

Vincent Gontier, artiste plasticien et Manuel Laversanne, journaliste de Radio Kaléidoscope, ont été accueillis en résidence durant plusieurs semaines au sein du quartier Village Olympique de Grenoble pour créer une œuvre unique, une sculpture-installation-sonore. C’est à un voyage dans le temps et dans l’espace auquel les habitants ont été invités.

Une résidence, c’est vivre la création de l’intérieur, suivre un processus de travail, échanger, questionner, s’approprier, construire des propositions ensemble.

  • Début octobre 2017, Vincent Gontier, artiste plasticien,  a débuté son installation dans les locaux de l’ancienne bibliothèque Prémol au Village Olympique.
  • De mi octobre à début novembre, des temps d’échanges et de rencontres avec l’artiste ont permis aux habitants de découvrir sa démarche artistique , ses outils, ses techniques de travail.

Pour faire écho à la construction du Village Olympique et au Symposium de sculpture, Vincent Gontier a créé une installation fragile et monumentale, réalisée à partir de papier journal. C’est une véritable ville-origami qui est sortie de terre pour occuper tout l’espace de l’ancienne bibliothèque Prémol.

De son côté, Manuel Laversanne, journaliste, a réalisé des captations sonores durant la résidence de l’artiste et les rencontres avec les publics. A partir de ses enregistrements, il a élaboré des pastilles radiophoniques de quelques minutes dans lesquelles il donne à entendre le travail de médiation qui a été fait avec les publics. Il a également et avec finesse fait dialoguer l’actualité et l’histoire en écho avec l’œuvre Babylone Paradise (sur les thèmes des migrations, de l’histoire de l’humanité,  des Jeux Olympiques de 1968).
Radio Kaleidoscope a diffusé quotidiennement pendant plusieurs semaines ces émissions et pastilles sonores à tous les auditeurs.

Simon Barral Baron, photographe et vidéaste, a couvert la résidence. Ce petit film d’un dizaine de minutes retrace, avec images et interviews, le travail réalisé par Mediarts autour de la présence de l’artiste et du journaliste au Village Olympique

capsules sonores

Manu Laversanne, directeur de Radio Kaleïdoscope, a suivi le travail de création de Vincent Gontier et le travail de mediation autour de cette résidence. Il a enregistré, interviewé, et a créé 8 capsules sonores qui étaient diffusées dans la pièce pour les visiteurs, ainsi que mises à l’écoute grâce à la mise à disposition de casques audio.

Note aux utilisateurs du navigateur Safari : la lecture des capsules sonores semble impossible. Préférez le navigateur Firefox

Des moments forts et étonnants

Les publics ont  été invités à rentrer dans l’œuvre en cours de réalisation, une expérience hors du commun !
Lors d’ateliers participatifs, les habitants ont découvert les techniques d’origami de Vincent Gontier et ont créé des modules qui ont pris place dans l’installation finale.
Les élèves du club journaliste du collège  du village Olympique, accompagnés par l’équipe éducative, ont eu un temps de rencontre privilégié avec Manuel, Laversanne, ils ont pu visiter les locaux de radio Kaleidoscope interviewer  l’artiste Vincent Gontier pendant la résidence artistique.

 

Ce projet a été réalisé avec le soutien de la DRAC, du département de l’Isère, de la ville de Grenoble, de la Metro, de la CAF de l’Isère.